Notre membre à l’honneur – RM Boulanger nous en dit plus sur sa nouvelle acquisition d’Alternative TVA

0 (3)

« Notre entreprise, bien qu’établie en France, entretient depuis toujours des liens très forts avec la Belgique. Une partie importante de nos collaborateurs est belge et le fait de nous établir en Belgique nous semblait très naturel.»

Pouvez-vous nous présenter vos activités ?

Depuis plus de 40 ans, RMB accompagne des entreprises du monde entier en matière de représentation fiscale dans tous les pays de l’Union Européenne.
Nous identifions nos clients à la TVA dans les pays où ils effectuent des opérations commerciales et prenons en charge l’ensemble de leurs obligations fiscales et déclaratives. C’est le cas notamment de déclarations de TVA, mais aussi de Déclarations d’Echanges de Biens (aussi appelées Intrastat en Belgique) ou d’autres taxes indirectes.

Cette activité s’adresse aux sociétés qui n’ont pas vocation ni d’obligation à créer un établissement stable dans d’autres pays de l’Union Européenne tout en souhaitant y avoir une activité commerciale.

Nous nous sommes également intéressés à de nouveaux métiers en lien avec la représentation fiscale. Il s’agit notamment de représentation de salariés détachés en France, d’assistance en matière de produits soumis à accises ou encore de déclarations d’éco-contributions comme l’Eco-Emballage, les redevances sur les batteries ou les produits électriques.

Nous sommes basés à Neuville-en-Ferrain et employons 25 personnes.

Vous avez nouvellement acquis Alternative TVA, c’est ainsi le début d’une nouvelle histoire franco-belge. Qu’est-ce qui vous a amené à faire une acquisition en Belgique et qu’est-ce que cela va changer pour RM Boulanger et ses clients ?

Notre entreprise, bien qu’établie en France, entretient depuis toujours des liens très forts avec la Belgique. Une partie importante de nos collaborateurs est belge et le fait de nous établir en Belgique nous semblait très naturel.
Alternative TVA est une société reconnue pour son savoir-faire et son professionnalisme. Elle dispose de plus des accréditations nécessaires à l’exercice de la représentation fiscale pour des sociétés établies en dehors de l’Union Européenne.
La Belgique est en effet un pays d’importation extrêmement apprécié par les entreprises étrangères et nous souhaitions pouvoir les accompagner avec nos propres équipes.

Le sujet du détachement des travailleurs continue de poser problème pour les petites structures. Quelles sont vos recommandations ?

Le détachement des travailleurs en France est un sujet d’importance pour les entreprises étrangères compte tenu de la complexité des formalités en la matière et de l’augmentation significative des contrôles menés par les Autorités françaises ces derniers mois.

Nous recommandons aux entreprises qui décident d’envoyer des salariés en France sur des chantiers ou pour y effectuer des travaux quels qu’ils soient d’être très vigilantes et de ne pas prendre leurs obligations à la légère en France. Le montant des amendes suffit à lui seul à donner le ton… 4.000 Euros par salarié en infraction est en effet un argument très dissuasif !

Ce que l’on sait moins, c’est que les donneurs d’ordre français recevant des salariés étrangers détachés au sein de leurs locaux sont eux aussi concernés par ces obligations. Ceux-ci ont en effet une obligation de vigilance et doivent ainsi vérifier la conformité des détachements qu’ils ont initiés.

Cependant, la mise en place de process automatisés permet à ces opérateurs économiques de pouvoir détacher rapidement des salariés en France tout en limitant les aspects administratifs.
RMB propose des solutions intégrées permettant aux entreprises étrangères de pouvoir intervenir en France dans un délai très court et en toute conformité.

Nous disposons d’une équipe dédiée à cette activité qui se doit d’être réactive par rapport aux impératifs de nos clients. Certains réalisent en effet des opérations de maintenance urgentes en France qui ne peuvent être retardées pour des questions administratives.

A noter que des règles similaires sont également applicables en Belgique, où là aussi des contrôles se sont intensifiés ces dernières années.
Nous accompagnons également nos clients qui souhaitent détacher des travailleurs de ce côté de la frontière.

Le Brexit est un sujet sensible en ce moment, nous arrivons à la fin de la période de transition. A première vue, quelles conséquences peut-on en attendre ?

Le Brexit occupe une grande partie de notre temps depuis plusieurs semaines ! Beaucoup d’opérateurs réalisent en effet depuis peu que leurs opérations jusqu’à présent intracommunautaires vont être soumises à des procédures douanières, sanitaires et vétérinaires à compter du 1er janvier 2021. Le rétablissement de procédures douanières est un véritable défi pour ces entreprises et impliquera pour elles une refonte massive de leurs plans de transport, de la logistique, des certifications produits, des déclarations de TVA mais surtout le retour aux déclarations en douane…Comme nous, nos amis transitaires appréhendent beaucoup le 1er janvier et craignent des encombrements majeurs tant du côté britannique que français.

Le seul mérite du Brexit aura probablement été de nous faire mieux mesurer à quel point l’Union Européenne offre un cadre sûr et harmonisé à nos entreprises.

MB - RMB-1

MB - RMB

Publié dans News